Méditation pleine conscience

Pourquoi pratiquer la pleine conscience ?

Nous sommes nés dans une époque très particulière! Aujourd’hui, le stress et l’anxiété sont omniprésents, quel que soit le niveau social et quel que soit l’âge. Cela alarme même les autorités, les responsables d’entreprises, les parents, les enseignants… Cette situation semble, pour beaucoup, être une fatalité dans un siècle si changeant et compliqué. Mais est-ce vraiment le cas?

La méditation de pleine conscience, aussi appelée méditation basée sur la « présence attentive » ou « mindfulness » en anglais est un excellent exercice accessible à tout un chacun qui a pour vertu de mieux nous préparer aux situations stressantes ou anxiogènes. Moins touché par le stress ou l’anxiété, on devient plus efficace, on dort mieux et la qualité de vie devient nettement meilleure.

Quelle est la différence entre la méditation pleine conscience (présence attentive) et la relaxation ?

Que ce soit la relaxation ou la méditation pleine conscience, les deux s’avèrent particulièrement utiles pour faire face au stress et à l’anxiété. La relaxation apprend à vite apaiser une émotion et à retourner dans état appréciable de calme et de sérénité. Plus on pratique la relaxation, plus on y arrive facilement. La relaxation peut être passive ou active mais dans les deux cas, il s’agit essentiellement d’un apaisement physique qui va entraîner un apaisement mental.

La méditation pleine conscience, quant à elle, apprend à se relaxer également mais ajoute un travail intérieur de « régulation émotionnelle ». Le méditant apprend à reconnaître et à maîtriser certains mécanismes intérieurs qui ont un grand rôle dans la gestion de ses émotions. La pleine conscience aurait donc un effet non seulement sur les aspects physiologiques mais aussi sur les acpects cognitifs, émotionnels, la génétique et la neuroanatomie du pratiquant (voir l’étudede Trousselard, Steiler, Claverie et Canini, 2014).

Là encore, comme pour la relaxation, plus on pratique la méditation pleine conscience, plus les résultats se font sentir.

Le mieux serait finalement de pratiquer aussi bien la relaxation que la méditation pleine conscience.