Kinésithérapie

Qu’est-ce que la kinésithérapie?

La kinésithérapie est la thérapie par le mouvement (vient du grec kinesis= mouvement).

Elle agit au niveau musculaire et articulaire en utilisant des techniques de massage et de mobilisation. Le kinésithérapeute peut utiliser également des moyens tels que le chaud, le froid.

Ces techniques sont utilisées dans le but d’une rééducation :

  • des mouvements (et de leur amplitude)
  • de la posture
  • de la respiration

Selon les situations, le kinésithérapeute consultera au cabinet ou à domicile.

Quand consulter un kinésithérapeute?

Vous pouvez faire appel à notre kinésithérapeute dans les cas suivants :

  • entorse, fracture, opération nécessitant une rééducation fonctionnelle (ex: après un plâtre, prothèse de hanche)
  • problème de rhumatologie : arthrose, maux de dos (lombalgie, sciatique,…), fibromyalgie
  • troubles neurologiques : suite à un AVC, maladie de Parkinson, sclérose en plaques,…
  • difficultés respiratoires : infection ou consécutif à une chirurgie
  • problèmes cardiaques
  • avant et après un accouchement

Quelques domaines de la kinésithérapie

La kinésithérapie pré et postnatale

De façon générale, on a droit à 9 séances de kinésithérapie au total pour un accouchement, à répartir en pré et post-natal. En cas d’atteinte sévère du périnée, le médecin peut prescrire 9 séances en plus pour la rééducation.

  • kiné prénatale : notre kiné prévoit 2 à 3 séances vers le 7è-8è mois de grossesse afin de renforcer le périnée (exercices d’étirements), travailler la respiration et les positions de l’accouchement. Une séance est réservée pour des exercices de détente musculaire et massages de relaxation avec le papa.
  • kiné postnatale : 4 à 6 semaines après l’accouchement, on travaille la sangle abdominale et la rééducation du périnée. On effectue également des étirements et des massages en cas de douleurs.

La kinésithérapie respiratoire

La kinésithérapie respiratoire s’adresse aux personnes souffrant de pathologies respiratoires qui peuvent être :

  • aiguës (suite à une infection par ex: bronchiolite, pneumonie ou autre…)
  • chroniques (bronchite, asthme, mucoviscidose,…).

Le but est d’améliorer la respiration du patient.

Le kinésithérapeute va, pour cela, utiliser des techniques de désencombrement bronchique ou de ventilation, ainsi que des techniques de correction de la posture du patient.

Cliquez sur le lien de notre kinésithérapeute, GILLET Claudia pour accéder à sa page de Contact avec ses coordonnées.